Archives de Catégorie: Vulgarisation

Quand la course au scoop touche la vulgarisation des sciences

Sciences & Avenir est l’un de ces journaux de vulgarisation scientifique qui, malheureusement, donne parfois dans le sensationnalisme. C’est toujours un peu décevant de s’apercevoir que, pour certains journalistes ou rédacteurs en chef, le public ne peut s’intéresser aux sciences que si celles-ci sont spectaculaires et ceux qui les pratiquent — les scientifiques — sont soit des héros, soit des « vilains ». On comprend que, la crise de la presse écrite aidant, les journaux veuillent attirer le lecteur ; ou ne pas le faire fuir, comme les positions plus qu’ambiguës de S&A sur les OGM le suggèrent. On comprend aussi que les journalistes, précarisés comme ils le sont, doivent écrire plus et plus vite ; ce qui nuit au travail journalistique : pas de lecture critique, pas de recoupage des sources… Tout cela conduit à publier des articles dont le moins que l’on puisse dire est qu’il aurait mieux valu qu’ils n’existent jamais. Et puis, quoi de mieux pour s’assurer un minimum d’audience que de coller à l’actualité, quitte à recopier ou paraphraser les communiqués de presse sans faire les vérifications minimales ? L’article de S&A en question, titré « Zika : la piste des pesticides pour les microcéphalies ? »1 présente plusieurs de ces problèmes. On est en droit d’attendre un peu mieux d’un magazine ou d’un site qui prétend vulgariser la science. À tout le moins, on est en droit d’attendre d’un tel site qu’il ne relaie pas des rumeurs potentiellement dangereuses, surtout que le magazine est probablement lu dans des zones où le virus a été identifié, comme la Polynésie Française, la Guyane Française, la Guadeloupe et la Martinique2. Lire la suite

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Science, Vulgarisation

OGM : un changement de perspective et d’opinion

Poisson trangénique fluorescent (CC Wikimedia)

Poisson transgénique fluorescent, une menace pour la diversité biologique ou seulement un exemple de la puissance de la biologie moléculaire ? (CC Wikimedia)

Tout le monde a entendu parler, en France, de Gilles-Éric Séralini, le chercheur qui aurait soit-disant démontré la nocivité des OGM. Tout le monde, ou presque, est au courant de la polémique qui a suivi la publication, par le Nouvel Obs, d’articles (en voici un exemple, qui ne se prive pas de faire de la pub pour un bouquin dudit Séralini) dont le moins que l’on puisse dire est qu’ils ne sont absolument pas un exemple de journalisme à suivre. Moins de gens, en tout cas en France, semblent être conscients du fait que, outre que les méthodes médiatiques de Séralini ont indignés les journalistes scientifiques français ou américains, sa méthodologie — et donc ses conclusions — sont largement contestées au sein de la communauté scientifique. Si l’on n’en est pas convaincu, on pourra lire cet article, ce communiqué, ou encore, celui-là. Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans Politique, Pseudo-sciences, Science, Vulgarisation